24 septembre 2021

Harmonie, le facteur ne passe pas

Ce jour là, nous avons rendez-vous avec le correspondant du Progrès pour discuter de cette fermeture avec quelques riverains. Nous sommes au croisement rue Harmonie-Rebatel quand la voiture de la Poste s’arrête, surprise, devant la barrière fermée. L’employée de la Poste, sort de la voiture, saisit les sacs de courrier et part à pieds, les sacs sur le dos jusqu’aux différentes boîtes de dépots. Le correspondant du Progrès écrira que même l’agente de la Poste n’a plus accès aux résidences de la rue. C’est bien sûr faux. Normalement elle peut utiliser la clé « pompier » dont elle dispose (ou pas ?).

Ce que j’ai retenu de cette épisode, c’est bien le bricolage de toute cette affaire, personne ne semble avoir pensé à prévenir la Poste de cette fermeture. Personne ne s’est inquiété de la présence d’une boîte de dépot servant pour les tournées dans la partie fermée de la rue de l’Harmonie.

Autre explication, l’utilisation de cette clé « pompier » n’est pas aussi simple qu’il y parait, la clé se coince facilement, on perd vite une ou deux minute par barrière. Demandez au camion poubelle.

La Poste devant la barrière de la rue de l'Harmonie (Photo le Progrès)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *